La Diversification

La diversification

  • La réglementation luxembourgeoise permet d’accéder à un large d’actifs financiers :
  • Les fonds d’investissement externes à la compagnie, gérés par des gestionnaires d’actifs (principe de unités de compte françaises). Chaque assureur propose ainsi un panel de fonds externes disponibles au sein du contrat, tant dans sa version vie que capitalisation.
  • Les fonds internes collectifs (FIC) , qui fonctionnent eux-aussi comme des organismes de placement collectif en valeurs mobilières( OPCVM) et qui permettent une gestion collective sous mandat déclinée selon les différents profils de risque du souscripteur. Un FIC peut donc être proposé à différents souscripteurs. Ils sont gérés par des sociétés de gestion de portefeuille.
  • Les Fonds Internes Dédiés (FID), qui offrent une gestion discrétionnaire sous mandat tenant compte des objectifs personnels du souscripteur. Plusieurs fonds dédiés peuvent être logés à l’intérieur d’un même contrat d’assurance vie. Cependant, le FID est conçu est géré pour un souscripteur unique. Ici aussi il est géré par une société de gestion de portefeuille agréée.
  • Les fonds d’assurance spécialisés, qui permettent de loger, sous certaines conditions, des actifs peu liquides comme du private equity, des produits structurés ou des actifs immobiliers.

 

Liberté d’investissement et acceptation des actifs par la compagnie d’assurance. L’acceptation des actifs sous-jacents (fonds euros, unités de compte, titres vifs, fonds internes dédiés, fonds internes collectifs, etc…) au sein des contrats d’assurance vie luxembourgeois par les compagnies est  soumise à la règlementation luxembourgeoise.

 

 

·         Solutions adaptées aux besoins d’investisseurs sophistiqués et mobiles.

·         Choix de fonds très large dans plusieurs devises ;

·         Un accès à des supports financiers innovants.

 

 

Fonds externe. Est considéré comme « fonds externe  un  organisme de placement collectif établi en dehors d’une entreprise d’assurances et soumis à une procédure d’agrément et de surveillance prudentielle continue de la part d’une autorité de surveillance étatique. Y sont donc admis à ce titre les parts d’OPCVM, les parts de de fonds alternatifs simples ou de fonds de fonds alternatifs et les parts de fonds immobiliers. Nous verrons dans quelles limites.

 

Fonds interne. Inversement est considéré comme  « fonds interne » l’ensemble d’actifs cantonné d’une entreprise d’assurances, collectif, spécialisé ou dédié, comportant ou non une garantie de rendement. Il peut être collectif (ouvert au public, c’est alors un FIC) ou dédié (réservé à un cercle de preneurs au sein d’un ou de plusieurs contrats, c’est un FID).

 

 

Liberté et diversification sans limite.

 

La grande particularité du contrat d’assurance vie luxembourgeois tient donc dans la possibilité d’investir dans des biens côtés et non côtés, mobiliers comme immobiliers, sous réserve d’une fortune et d’une organisation patrimoniale adéquates.

 

 

La dernière réglementation applicable est la circulaire 15/3 disponible sur le site http://www.commassu.lu/FR/documents/circulaires.asp. La lettre circulaire 15/3 permet au souscripteur d’accéder à des instruments financiers en fonction du montant de l’investissement, et de sa surface financière. Elle hiérarchise cette capacité d’investissement au travers d’une nomenclature codifiée par type de fonds, et libellée du fonds A vers les fonds B, C ou D.

 

Au travers de cette circulaire, le régulateur luxembourgeois apporte encore plus de souplesse au contrat d’assurance vie, afin de le rendre plus concurrentiel tout en respectant les dernières normes en matière de protection du consommateur.

 

Aujourd’hui plus qu’hier, le contrat d’assurance vie luxembourgeois s’impose comme un outil indispensable de la gestion du patrimoine des familles fortunées.

 

Bénéficiez du sur-mesure par les experts d’AOC

Création d’un FID. Selon cette même réglementation, le contrat d’assurance vie luxembourgeois peut être investi au sein d’un fonds interne dédié (FID), moyennant une prime de minimum 125.000 €. Un FID peut contenir un ensemble d’actifs diversifiés dont la gestion discrétionnaire est confiée à un tiers, désigné par la compagnie d’assurances, conformément à la politique d’investissement définie par le souscripteur. Il offre l’accès à la gamme complète des titres, cotés ou non cotés, envisageables dans le cadre de la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières : obligations, actions, fonds d’investissement, produits structurés, fonds de private equity, fonds immobiliers, etc…

 

Contacter AOC

 

Dans la majorité des cas, le souscripteur investira  au sein de fonds externes ou d’un fonds interne collectif (FIC), qui est un fonds interne ouvert à une multitude de souscripteurs. Il  y retrouvera les fonds euros des compagnies d’assurance, et l’accès à toutes les SICAV que celles-ci distribuent. Dans ce cas, il n’y a pas de montant minimum à investir.